Marie-Joséphe Lussien-Maisonneuve, disparue le 19 septembre 2018

Marie-Jo, Marie-Josèphe Lussien-Maisonneuve, avait d’abord travaillé dans l’antiquité, puis les XIXeXXe siècle, essentiellement dans notre région. après une maitrise consacrée aux Terres cuites de l’époque romaine dans les collections du Musée de Lille, elle a soutenu une thèse de 3eme cycle intitulée Recherches sur les statuettes en bronze de la province romaine de Belgique. Maitre de conférences dans le département d’histoire de l’Art à Lille 3, elle dirigea de nombreux mémoires de maitrise d’histoire de l’architecture dans le Nord de la France (églises de la reconstruction après 14-18, corpus de vitraux, répertoire des architectes, etc.). Nous lui devons la conduite de la rédaction d’un ouvrage d’art consacré aux abbayes. Elle a également participé à la publication du quatrième tome de l’Histoire de Lille pilotée par les professeurs L. Trénard et Y-M Hilaire.

Ses étudiants : « Grande, droite, la démarche régulière, à l’image de son caractère, elle avait elle avait une présence que chacun remarquait. La sensibilité, la générosité, le courage dans le travail en émanaient. Derrière la prestance de l’enseignante, nous percevions une femme engagée, sensible et intègre. »

Membre de notre Société depuis 1997, elle en devint archiviste en 2009 au décès d’A. Gérard. A plusieurs reprises, elle a présenté des chercheurs pour nos différents prix et médailles. Rarement absente lors de nos réunions, elle était connue pour son entregent et son dévouement.

Elle a beaucoup oeuvré pour la Société par sa connaissance aiguë de son histoire de 1802 à nos jours, mais incollable sur le néogothique et nous faisant découvrir les joyaux de l’architecture régionale de ND de la Treille jusqu’aux façades du Vieux Lille en passant par les détails de la Villa Cavrois.

Elle s’est investie dans la promotion de la Fondation Wicar, en produisant une biographie remarquable du peintre et collectionneur lillois et en participant, aux côtés de représentants de la ville de Lille, au jury de sélection de jeunes artistes pour un séjour à Rome. Elle manquera sans aucun doute, aux responsables des Arts visuels du Département Culture de la ville de Lille.